Naomi Osaka devient la sportive la mieux payée de l’histoire avec 37m$ en 2020 !

La tenniswoman japonaise Naomi Osaka est officiellement devenue la sportive la mieux payée de tous les temps à 22 ans seulement, avec 37 millions de dollars empochés l’an dernier.

Ces 12 derniers mois, la jeune Japonaise a remporté 37,4 millions de dollars, grâce à la prize money et à ses partenariats avec des marques. C’est 1,4 million de plus que Serena Williams, et c’est aussi un record pour une sportive de haut niveau (le précédent record était détenu par Maria Sharapova, avec 29,7 millions de dollars en 2015).

Dans le classement des 100 sportifs les mieux payés, Naomi Osaka prend la 29e place, tandis que l’Américaine est en 33e position. C’est la première fois depuis 2016 que deux femmes sont présentes dans le classement.

L’an dernier, Naomi Osaka s’est associée à plusieurs marques, notamment les nouvelles boissons sportives BodyArmor et Hyperice. Mike Fedele, responsable marketing de BodyArmor, explique que la jeune joueuse a été l’une des inspirations de la campagne publicitaire « Only You » lancée la semaine dernière : « Naomi travaille d’arrache-pied pour perfectionner son jeu sur le court, et une grande partie de ce travail se fait en dehors du court, avec son entraînement, sa nutrition et son hydratation ». De son côté, la Japonaise a déclaré : « Je suis vraiment intéressée de voir une jeune entreprise se développer. J’ai chargé mon équipe de trouver des marques qui correspondent à ma personnalité et à mes intérêts ».

Après avoir remporté ses deux titres de Grand Chelem, Naomi Osaka a fait l’objet d’une guerre d’enchères entre Nike et Adidas (son précédent sponsor), qui se sont battues pour son image, et c’est finalement Nike qui a remporté la bataille. L’an dernier, la marque a versé plus de 10 millions de dollars à la Japonaise dans le cadre d’un contrat qui s’étend jusqu’en 2025.

Le public mixte du tennis rend les partenariats avec des joueurs très attractifs pour les marques. Lors de l’US Open 2019, on a compté plus de spectatrices (56 %) que de spectateurs (44 %), un fait rare pour un événement sportif de cette ampleur. Par ailleurs, 78 % du public étaient titulaires d’au moins un diplôme de premier cycle (contre 35 % pour l’ensemble des États-Unis) et le revenu annuel moyen des ménages présents était de 216 000 $. Cette partie de la population américaine qui s’intéresse au tennis dispose donc de revenus importants, et elle susceptible d’acheter des vêtements, des équipements sportifs, des voitures ou des montres, ce que les marques en partenariats avec des stars du tennis leur proposent.

Nike prévoit de lancer une ligne de streetwear en collaboration avec Naomi Osaka au Japon, avec des sweatshirts à capuche, des leggings et des t-shirts, ainsi qu’une nouvelle collection chaque saison, mais pas de vêtements de tennis. La jeune joueuse compte aujourd’hui 15 partenariats avec des marques différentes, dont Nissan Motor, Shiseido et Yonex, dont elle utilise les raquettes de tennis depuis plus d’une décennie.

Source : Forbes US

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s